Ça Raul pour Cuba

Publié le par Le Chaudronnier

Après l'auguste visite du marchand de tapis persan en chef, notre digne représentant sacrifie encore sur l'autel de la République les quelques valeurs qui nous restent. Bilan : On annule la dette de Cuba s'élevant à la broutille de 3,7 milliards d'euros d'intérêts, on crée en plus un fond d'aide franco-cubain de 212 millions d'euros juste pour avoir le droit d'accéder au marché hypothétique d'une île ruinée. Il n'y a pas à dire, en France on a le sens des affaires, surtout quand les Américains sont d'accords. Dommage qu'on ne reçoive pas tous une belle boîte de Cohiba. Cette leçon de diplomatie vaut bien un cigare, sans doute.

Commenter cet article

Jp 15/02/2016 11:38

Comme quoi, la dette n'est pas une fatalité, s'il suffit d'un d'un coup de crayon montblanc et d'une poignée de main pour l'annuler...
Je me souviens de Mittérand qui avait aussi annulé la dette de plusieurs pays africains parce qu'ils ne pouvaient simplement pas rembourser.
Qu'en est-il de la dette française ? Jusqu'à quand serons- nous pressés pour rembourser les usuriers ?