Le véhicule lumineux  

Publié le par La Centrale à idées

Pourquoi s'exprime-t-on aujourd'hui ? Pour qui ? Nous sommes le fruit d'un parcours et d'une passion commune, l'Histoire et la transmission du savoir. Si nous avons décidé qu'il était temps de partager nos points de vue et nos travaux avec vous, c'est bien pour lutter à notre manière contre le grand dérèglement qui frappe notre société depuis longtemps déjà. Libre à chacun de le faire remonter là où il pense voir la fracture, l’événement-clé, nous ne sommes pas là pour imposer notre vision mais bien pour en donner une, la plus sincère et accessible possible.

 

Enfants de l'internet, nous ne savons que trop bien à quel point l'information est bien plus accessible mais également bien plus manipulée/manipulable qu'auparavant. Cet accès facilité à l'info, joint à la multiplication exponentielle des médias et autres objecteurs de conscience, n'a malheureusement pas été suivi par un plus grand regard critique vis-à-vis du contenu internet. On n'en fait pas un combat personnel, on souhaite donner des clés de compréhension sur le monde qui nous entoure afin de ne pas se laisser piéger par les discours et les images qui -aujourd'hui comme hier- restent les moyens privilégiés de la propagande intellectuelle et de la manipulation des masses.

 

Nous refusons le temps médiatique, le diktat de l'urgence, l'immédiateté du buzz, le court-termisme ambiant de nos politiques et réseaux sociaux. Dans ce temps médiatique, les informations primordiales tendent à être noyées sous un flot de futilités, qui constituent autant de contre-feux commodes pour les grands médias et les politiques en place. Nous pensons fermement que le temps long, et lui seul, permet de digérer les informations, d'en séparer le vrai du faux dans un premier temps, puis d'éviter les décisions hasardeuses et lourdes de conséquences qui, prises sous le coup de l'émotion, se répercutent sur nos vies pendant des années dans le meilleur des cas.

 

Nous prenons le parti de la vulgarisation, car le savoir doit être à la portée de tous. Cela ne veux pas dire que nous allons simplifier à l'extrême des situations par essence complexes, au risque de livrer une réponse fallacieuse ou inadaptée. Notre but est de faire comprendre ce qui se cache derrière des termes, des lieux, et des noms. Ce décryptage permet à tous de se livrer par la suite à sa propre analyse.

 

Nous n'entendons pas faire le travail de critique à votre place, mais bien vous emmener à remettre en cause des idées reçues qui influent quotidiennement sur nos vies. Cette remise en cause ne signifie pas que nous invitons à ne croire en rien, au contraire nous préférons responsabiliser les individus sur ce en quoi ils croient. Adhérer à une vision, construire son opinion, la confronter et la défendre face au reste de la société, c'est une prise de responsabilité. L'anonymat relatif aux nouveaux moyens de communications empêche toute prise de position solide car le risque est nul.

 

Si l'on conteste votre vision ou votre parole, on s'attaque seulement à votre pseudo, donnant libre cours à des accès de rage, de mesquineries (les trolls), qui étouffent le débat en le noyant sous des flots de commentaires haineux. Une position difficile à tenir dans la vraie vie face à de vrais gens.

 

Nous souhaitons vous ouvrir de nouveaux horizons en vous proposant une actualité alternative à celles des grands médias, mais qui est susceptible de nous concerner directement. Le monde est vaste et nous y sommes connectés en permanence, ce qui affecte un pays voisin ou un partenaire historique, finira par nous toucher aussi. Cela permet aussi d'interpréter plus facilement des décisions politiques paraissant soudaines telles que nos nombreuses interventions militaires en Afrique par exemple ou la ligne de conduite des déplacements officiels des membres du gouvernement qui nous représente.

 

Nous proposons également des billets d'humeur sur des sujets qui nous tiennent particulièrement à cœur, que nous estimons sous traités ou carrément inconnus du grand public. Une façon à nous de prendre aussi nos responsabilités en vous livrant notre pensée. A cela il faut ajouter des correspondances étrangères où nous donnons la parole à des expatriés mais aussi à des locaux souhaitant s'exprimer sur un sujet en lien avec l'espace francophone. Il n'y a rien de plus instructif qu'un regard extérieur dénué de nos à priori et clivages sociétaux.

 

Partager des points de vue, confronter des opinions différentes voire contradictoires, c'est aussi s'inscrire dans une certaine tradition intellectuelle française du débat d'idées dans l'espace public, fortement mise à mal par l'air du temps, dont nous sommes pourtant les héritiers et dont nous nous faisons une haute idée. Sous le règne actuel de la « pensée unique », et de son corollaire, l'autocensure, nous souhaitons vous faire retrouver le plaisir d'écrire, de lire et réfléchir, dans l'effort et le souci de justesse - tout en acceptant la contradiction et la pluralité des opinions dans un esprit de respect mutuel et de convivialité. C'est aussi un moyen de retrouver l'estime de soi et de réaffirmer ce que nous sommes : les héritiers d'une grande nation. En prendre conscience, l'accepter et surtout en être fier, c'est le premier pas nécessaire avant toute prise de responsabilité individuelle et collective.

 

Enfin nous terminons en réaffirmant notre profonde volonté de redonner la parole et son droit à penser à la majorité silencieuse dont nous sommes nous-même issus. Autant de choses que le système politique et social actuel nous enlève chaque jour un peu plus, laissant cet espace libre à l'indicible bêtise des extrêmes et des partis ne représentant pas autre chose que leurs propres intérêts au détriment des idéaux qui faisaient de notre nation un phare dans la nuit des autocrates. Nous croyons encore à un avenir meilleur, bien loin des révolutionnaires improvisés et des pessimistes résignés, à un réveil des consciences.

 

Nous apporterons notre pierre à ce grand édifice, avec l'espoir de vous voir la poser à votre tour.

 

Merci à tous, pour ou contre, vous avez fait de nous ce que nous sommes.  

Publié dans A propos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article