Koweït : un pont pour la Route de la soie

Publié le par Mehdi Ezzahi

Dans la renaissance de la mythique Route de la soie1, le Koweït compte apporter une pierre - ou plutôt un pont - à l'édifice. L'ouvrage en question, de 2x3 voies, enjambera les eaux du Golfe Persique sur 36 kilomètres et reliera la capitale Koweït City à Subbiya, une région du nord du pays, proche des frontières irakiennes et iraniennes. Deux îles artificielles ont été créées sur son itinéraire. Les travaux du pont déjà entamés aux 3/4 devraient s'achever fin 2018, pour la bagatelle de 2,8 milliards d'euros et le grand bonheur des entreprises coréennes Hyundai et CGCC qui sont à l’œuvre.

 

Selon les autorités koweïtiennes, le pont Jaber Al-Ahmad Al-Sabah (du nom de l'émir défunt), en réduisant la durée de traversée de la baie du Koweït à 20 minutes, devrait assurer la pérennité du projet Silk City, une vaste zone de libre-échange imaginée comme une étape stratégique sur la nouvelle Route de la soie. Le Koweït entend bien mettre les petits plats dans les grands en créant, à l'horizon 2030, une ville capable d'accueillir 700 000 habitants avec des pépinières d'entreprises et une tour de 1000 mètres de haut histoire de rendre jaloux les voisins, sans parler de la construction d'un port de conteneurs sur Bubiyan, la plus grande île koweïtienne... C'est qu'on peut s'en permettre des fantaisies dans le désert quand on a 95% de son budget assuré par la rente pétrolière !

 

 

Commenter cet article