La vérité sur le Cachemire

Publié le par le chaudronnier

La vérité sur le Cachemire

Certains endroits dans le monde ont la chance d'être des carrefours de civilisation, des points de convergence de nombreuses cultures et de grandes richesses. Pareille configuration, quand elle est couplée à de sublimes paysages, a de quoi séduire n'importe quel amateur d'histoire et de voyage mais à toute règle son exception. La diversité n'est pas une force dans le sous-continent indien. Il faut choisir un camp et le bon.

Le Cachemire n'est pas le premier à entériner ce triste constat, l'Afghanistan le suit de près. Enchâssé entre trois puissants belligérants que sont la Chine, l'Inde, et le Pakistan, le Cachemire souffre depuis la partition des Indes britanniques opérée en 1947. La fin programmée de l'Empire  aboutit, après de nombreux épisodes sanglants et le plus grand déplacement de population connu à ce jour, à la création de trois Etats indépendants : Le Bangladesh, l'Inde, et le Pakistan.

Ici le poids de l'Histoire écrase cette enclave occupée par l'Inde, amputée par la Chine, et convoitée par le Pakistan. Les heurts n'ont depuis jamais cessé avec des guerres plus ou moins larvées et une situation sanitaire préoccupante au vu de la densité de population environnante.

Oubliez la Syrie et l'Ukraine, si la troisième guerre mondiale devait éclater, l'épicentre est tout trouvé. Comment appréhender sereinement un avenir quand vos voisins, tous puissances nucléaires, tous gouvernés par des partis nationalistes radicaux, se lancent dans une course à l'armement à faire frémir de plaisir l'ami Kissinger et les industriels français?

La croissance est à ce prix, vous l'aurez bien compris.

Le chant du coq précédera-t-il le champ du cygne?

Commenter cet article