Pied-à-terre iranien pour l'aviation russe

Publié le par Mehdi Ezzahi

Pied-à-terre iranien pour l'aviation russe

Grande première dans le conflit syrien: des bombardiers russes Tupolev Tu-22M3 et Sukhoi SU-27 partiront frapper les groupes djihadistes en Syrie depuis une base iranienne. L'Iran a eu l'hospitalité d'accueillir l'aviation russe sur la base d'Hamedan à l'est du pays. Les permières sorties ont eu lieu mardi dernier.

Ce " pied-à-terre "  iranien facilitera notamment la tâche aux bombardiers à long rayon d'action Tupolev Tu-22M3, qui décollaient jusqu'alors d'un aérodrome en Russie, et pourront dorénavant partir avec plus de munitions. On ose espèrer que nos petits rebelles modérés - ceux qui égorgent les prisonniers dans le sens inverse de Daesh - chers à nos grands journaleux et nos illustres dirigeants, seront épargnés par les vilaines bombinettes de l'Ours russe...

 

                             deux sukhoi SU-27 escortant un tupolev Tu-22M3

 

Si la Russie livrait régulièrement des armes à l'Iran1, jamais les deux pays n'avaient atteint un tel degré de coopération militaire. Volonté d'intégrer davantage l'Iran à la résolution du conflit pour les Russes ? Volonté de se protéger d'incursions de Daesh sur leur territoire pour les Iraniens2 ? Un peu des deux et bien d'autres choses encore. Les Américains, quant à eux, seront obligés d'avaler cette énième couleuvre diplomatique russe, sous peine d'avoir (encore) l'air de soutenir Daesh. Nooshe jan!

 

 

 

Commenter cet article