Turquie : Vers la fin du « chantage aux réfugiés » ?

Publié le par Le Machiniste

Turquie : Vers la fin du « chantage aux réfugiés » ?

Après un revirement diplomatique complet vis-à-vis de la Russie de Poutine et l'attentat de l'aéroport Atatürk d'Istanbul, la Turquie fait encore parler d'elle ce weekend. En effet le sultan Erdogan vient ni plus ni moins d'annoncer la possibilité, pour les réfugiés syriens présents sur son sol, d'obtenir la nationalité turque (comprenons ottomane). Une revanche à peine masquée sur l'Histoire et le Traité de San Remo de 1920, qui avait vu les anciennes provinces arabes (dont l'actuelle Syrie) de l'Empire Ottoman partagées entre la France et la Grande-Bretagne, mais aussi et surtout, un bas calcul électoral en vue des prochaines élections.

 

Quoi qu'il en soit cette mesure signerait la fin du « chantage turc aux réfugiés » à l'Europe « coupable », qui avait été jusque-là clairement à l'avantage d'Ankara. Mais lorsque l'on voit tout le respect (sans ironie) que portent nos dirigeants européens, en panne de légitimité, au tout puissant Recep Erdogan, on peut raisonnablement et tristement penser qu'ils ne manqueront pas de s'inspirer de ce dernier, pour « leurs réfugiés » d'Afrique subsaharienne. Eh oui, en Turquie comme en Europe, le « Peuple vote mal ». Le Brexit l'a d'ailleurs bien montré. Et dans ces conditions, il n'y a qu'une seule solution : « changer le Peuple ! ».   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jp 14/07/2016 13:03

Une manière détournée de donner le droit de vote aux étrangers serait donc de leurs donner la nationalité sans conditions. CQFD

Jp 14/07/2016 13:03

Une manière détournée de donner le droit de vote aux étrangers serait donc de leurs donner la nationalité sans conditions. CQFD