Sadiq Khan : l'Islam libéralo-compatible ?

Publié le par Le Machiniste

Sadiq Khan : l'Islam libéralo-compatible ?

Le 7 mai dernier, Sadiq Khan (parti Travailliste) a été élu nouveau maire de Londres, succédant ainsi au conservateur Boris Johnson et devenant (force serait de le constater ?) le premier maire « musulman » de la capitale. Bien sûr, comme il fallait s'y attendre, cette élection a suscité de nombreuses réactions dans notre pays, proches de l'hystérie. Certains, droit-de-l'hommistes et idéologues de gauche en tous genres, y ont vu à l'unanimité une « chance pour (...) », la victoire de la « tolérance » et du « Progrès » ; d'autres, en revanche, plus proches des milieux identitaires ceux-là, y ont vu le signe du « Grand remplacement » cher à Renaud Camus, voire la réalisation d'une certaine « prophétie houellebecquienne » (Soumission).

 

Observons plutôt un packaging dans l'air du temps, tout à fait conforme avec la démocratie libérale, bien éloigné des considérations mentionnées plus haut : 

 

- A l'instar d'Obama aux États-Unis ou d'Anne Hidalgo pour notre capitale, l'identité et le genre précèdent la compétence et le (futur) bilan ;

 

Un « bon travailliste », à l'instar de Tony Blair, se doit d'être un self-made-man peu défiant envers le libéralisme, l'économie de marché et la City ;

 

Un « bon musulman » (excès de taqqiya exclu) se doit d'être féministe et pro-LGBT.

 

Sadiq Khan, en bon « nègre de maison » (concept développé par Malcolm X s'il vous plaît !), fera donc le « sale boulot » pour le Labour, et devra par conséquent assumer seul les (futures) responsabilités et échecs de la politique de son courant. Gare à lui si toutefois lui venait l'idée saugrenue d'appeler – conformément à l'Islam et au Coran – à l'instauration de la Charia, ou, pire, d'appeler au Djihad contre les infidèles. Il serait alors excommunié dans l'heure par la « bien-pensance » et cesserait immédiatement d'être maire de Londres et de confession musulmane de surcroît ! 

 

Bon courage à vous Sadiq Khan, ne les décevez pas... 

Commenter cet article