Algérie: l'après-Bouteflika se prépare...

Publié le par le Soudeur

     Afficher l'image d'origine

 

La visite de Manuel Valls en Algérie les 9 et 10 avril dernier fut l'occasion de constater à quel point le pays est gouverné par un président moribond.

Abdelaziz Bouteflika a été victime d'un grave accident vasculaire cérébral le 27 avril 2013. Désormais sourd, presque muet et paralysé, il ne réserve plus ces apparitions en public qu'à de très rares occasions; la venue du premier ministre français en était une.

Les images terribles de Bouteflika, l'air hagard à côté d'un Valls qui peinait à masquer sa gêne, ont révolté bien des Algériens. Le déclin du président est vécu comme une véritable humiliation nationale, au point d'amener certains à demander l'application de l'article 88 de la constitution algérienne, qui permet de constater la vacance du pouvoir.

Pour les proches de Bouteflika, à commencer par sa sœur et ses trois frères - tous conseillers à la présidence - la période qui suivra sa mort sera riche en périls. L'Algérie traverse une crise sociale et économique dramatique aggravée par l'effondrement du prix des hydrocarbures. Le clan Bouteflika a beau avoir épuré l'armée, rien ne garantit la fidélité des généraux fraîchement promus, qui pourraient chercher à s'épargner la vindicte populaire en livrant la tête de Saïd Bouteflika, successeur pressenti de son frère, pour ensuite mettre l'un des leurs aux manettes.

Peut-il encore y avoir une transition contrôlée? Ce qui est certain, c'est qu'à l'heure où des conflits extérieurs tendent de plus en plus à s'exporter sur notre sol1, la France risque fort de connaître les conséquences de l'après-Bouteflika.

 

 

 

 

1 http://la-centrale-a-idees.over-blog.com/2016/04/de-l-importation-des-conflits-etrangers-vers-une-specificite-francaise.html


 

Commenter cet article

JP 24/05/2016 11:10

* Quelles sont *

JP 23/05/2016 22:11

Quels-sont les forces qui s'opposent pour le pouvoir en Algérie ? La population Algérienne est-elle divisée sur la manière dont le pouvoir doit se transmettre ?